« Ce message pour vous informer de la situation à Calais… « 

Pas encore d’amendes ou de poursuites mais ça ne saurait tarder:
Il paraît qu’à Vintimille, des arrêtés municipaux interdisent les distributions de nourriture.
Il faut croire que Nathacha Bouchard, maire de Calais, est allée passer ses dernières vacances par là bas:
Elle nous a pondu le bel arrêté ci joint, qu’elle étend aujourd’hui à l’endroit où exilé.e.s, bénétants et milivoles s’étaient rabattus.
Par ailleurs, à Calais toujours, le secours cath a recommencé à organiser des douches dans son local.
voici comment les choses se sont passées:

Mercredi 8 février:
Le Secours Catholique se fait livrer trois modulaires de douches, pour les personnes à la rue dont les exilé.e.s qui sont présent.e.s, malgré la tentative des autorités de les faire disparaître en détruisant le camp en octobre dernier.
Pour empêcher la livraison, un membre du cabinet de la maire gare sa voiture devant l’entrée avant que la mairie y fasse installer une benne.

Lundi 13 février:
Le Tribunal Administratif de Lille condamne la mairie.

Mercredi 15 février:
Une salariée de l’association, une journaliste de Libération et 7 jeunes sont arrêtés pendant quelques heures: ils se rendaient aux douches.

Depuis, il y a eu des arrestations chaque jour d’ouverture des douches.

le samedi 25:
Du coup,  on était 15 à se rassembler en peignoir sur la place d’armes et 3 à se doucher aux jets de la fontaine. Histoire de protester avec ce qui nous reste d’humour.(tract ci joint)
Du coup toujours, samedi dernier (le 4) on était un peu plus de 50 en peignoir. Et comme les jets d’eau étaient fermés, on s’est lavé.e.s aux jerrycans. nananère !
Tout ceci à fortement déplu à madame la maire qui étend également son arrêté à la place d’armes (ce qui s’y passe là le samedi n’a pourtant rien à voir avec l’arrêté anti-distribution de bouffe).

b9711237262z-1_20170225152920_0002bg7p8jfb21-1-0

Bref: les exilés sont empêchés de se laver (plus d’arrestations d’aidants ou de journalistes après la bourde du 15 février mais arrestations quotidienne d’exilés avant ou après les douches) et les assos sont empêchées de donner de la nourriture, sous prétexte de sécurité publique.

à la suite, le communiqué de la maire.

Les arrêtés seront contestés, des actions locales auront lieu, mais vu la manière dont les autorités sont braquées, on aura sûrement  bientôt besoin du soutien large du collectif pour répondre à ces interdictions d’aider ou de montrer notre soutien.
On vous tient au courant très vite…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

La semaine dernière, une présence régulière d’individus a été constatée sur la zone industrielle des Dunes, à des fins de distribution de repas aux migrants.

Après avoir été alertée par les usagers du secteur, notamment les chefs d’entreprises, et comme je l’annonçais dans un communiqué le 3 mars dernier, j’ai décidé de prendre un arrêté interdisant tout regroupement sur la zone des Dunes. Cette décision est fondée sur deux raisons.

D’une part, éviter de nouveaux troubles à l’ordre public.

D’autre part, permettre au Gouvernement de tenir ses propres engagements puisque le Ministre de l’Intérieur, en visite à Calais le 1er mars dernier, a déclaré qu’aucun point de fixation de migrants ne doit exister sur le territoire.

Depuis la prise de cet arrêté, il a été constaté que certaines associations procèdent désormais à la distribution des repas sur le périmètre du Bois Dubrulle. Je rappelle d’ailleurs que, par l’intermédiaire des Centres d’Accueil et d’Orientation (C.A.O), les migrants ont la possibilité d’être hébergés, nourris et de pouvoir se doucher.

Par ailleurs, un rassemblement d’associatifs et de militants s’est une nouvelle fois constitué sur la Place d’Armes samedi dernier, perturbant ainsi la tranquillité des Calaisiens.

Parce que je n’accepterai pas que la population calaisienne soit de nouveau contrainte de subir ces troubles à l’ordre public, et parce que toutes les dispositions nécessaires doivent être prises pour empêcher la création de nouveau points de fixation à Calais, j’ai décidé d’élargir le périmètre de cet arrêté municipal au Bois Dubrulle et à la Place d’Armes.

Au moment où nous mettons en œuvre une stratégie marketing et touristique visant à redorer l’image de notre ville et à lui rendre son attractivité, nous ne pouvons tolérer ces agissements.

Je réaffirme également que c’est à l’État qu’incombe la mise en place des dispositifs nécessaires à la prise en charge des migrants, en dehors du territoire du Calaisis.

Belle journée, bonnes délinquances solidaires!
nan, de Terre d’Errance (62)
https://terreerrance.jimdo.com/



Catégories :actualités

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :